Témoignage

plan

Réflexions en maison d’hébergement: Le passé; vivre et travailler avec mon conjoint

Je travaillais déjà à l’usine lorsque je l’ai connu. J’avais une très bonne relation avec mes collègues; on parlait beaucoup, l’ambiance était bonne et la bonne humeur y était. J’étais très énergique et je parlais avec tout le monde sans problèmes. Il est venu travailler à l’usine, sur le même quart de travail que moi.

Plus . . .

 

Bonjour!

Ma vie a commencée par des manques importants pour une enfant de quatre ans. Ca dès lors de mon enfance, j’ai vécue de l’incestes sexuels dans ma famille et cela a durée pendant un gros 6 ans. Très tôt j’ai connue ce que l’on appelle de la boisson alcoolisée ainsi qu’une autre forme de dépendance (soit la cigarette). Je me rappelle de mes petites mains menues apportant cette grosse bouteille

Plus . . .

 

Huguette

Mon triste parcours de vie s’est enfin terminé lorsque j’ai décidé de quitter la maison, qui était devenue pour moi une prison. Après avoir vécu plus d’une quarantaine d’années de souffrance psychologique, physique avec un conjoint qui était contrôlant, manipulateur, un homme malade, je dirais même fou.

Plus . . .

 

C’est un beau roman, c’est un triste cauchemar!

La vie nous réserve bien des surprises, du haut de mes 29 ans, je n’aurais pu imaginer être prise dans cette spirale pour laquelle je n’avais pas encore de nom jusqu’au jour où j’ai rencontré Karen.

Depuis ma plus tendre enfance, mon entourage : amis, famille et collègues reconnaissent en moi mon fort caractère et ma joie de vivre. Surnommée le petit papillon ou le rayon de soleil j’apportais autour de moi du bonheur.  Jusqu’au jour où, je l’ai rencontré.

Plus . . .

 

Hommage a l’équipe

Je suis arrivé à l’hébergement petit morceaux peur, triste, anxieuse, découragé.  Je ne croyais plus en rien du tout. C’était hiver 2008.

J’ai été bien reçu avec calme et respect. N’y jugement, n’y critique pas de blâme. Mieux cela j’ai été reçu avec beaucoup attention pour se que je vivais par toute les intervenantes.

Plus . . .

 

La Bouée is a helping hand

. . . and a listening ear. The intervention workers there know what it’s like to believe that no one cares, to feel alone, suffocated, in your own thoughts with the violence you have lived.  They know how just one person can help and change someone’s life. La Bouée is all this and more.

Plus . . .

 

R.M.

Quand j’étais chez moi, tout était motif de chicane. de menteuse, me traitait de folle. J’étais très malade, maux de dos, douleur aux cotes, la poitrine les bras et des nausées. Il profite les pires insultes à mon endroit. Je plongeais dans le désespoir.

Plus . . .

 

« Couper le maillon »

Violence, verbale ou physique.
De père en fils ou de mère en fille.
Cette roue sans fin peut-être terminée.
Tant de méchanceté ou tout sorte de violence, quelle que soit la forme de violence, doit être arrêtée par soit même.
Parce que mon père ou ma mère fessaient ceci ou cela, on le sait vraiment bien que cela était mal. Donnez-vous la force d’arrêter cette roue de père en fils etc.

Car personne n’a le droit de blesser ou d’abaisser une autre personne. Soit plus fort et dis NON, moi je ne ferai pas cela, car ça fait trop mal. Je veux arrêter ce cercle pour le bien être de moi même..