Philosophie d’intervention

La Bouée, c’est bien plus qu’une maison d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale. 

La préoccupation première est de répondre aux besoins des femmes afin de leur permettre de reprendre le pouvoir sur leur vie.

En savoir plus

Mythes ou réalités

Mythe #8

Le conjoint violent a des problèmes psychiatriques.

Réalité #8
Bonne réponse
Mauvaise réponse
C'est faux

Un faible pourcentage de conjoints violents a des problèmes psychiatriques. La violence n’est pas une maladie.

Mythe #6

Les femmes provoquent souvent les agressions de leur conjoint et elles reçoivent ce qu’elles méritent.

Réalité #6
Bonne réponse
Mauvaise réponse
C'est faux

Il n’y a pas provocation, sinon des événements déclencheurs qui deviennent des « prétextes » à la violence. La personne qui agresse est la seule responsable de ses actes. Personne ne mérite de subir de la violence.

Mythe #12

Après sa participation à une thérapie, le conjoint violent a réglé son problème de violence.

Réalité #12
Bonne réponse
Mauvaise réponse
C'est faux

La thérapie n’est pas un moyen miracle. La thérapie n’est qu’une amorce au changement.

Mythe #10

Le conjoint violent est souvent un bon compagnon de travail et un voisin charmant.

Réalité #10
Bonne réponse
Mauvaise réponse
C'est vrai

Il s’en prend surtout à sa famille, à sa conjointe et à ses enfants car il se sent légitime de le faire. Ils lui sont acquis et lui appartiennent.