Philosophie d’intervention

La Bouée, c’est bien plus qu’une maison d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale. 

La préoccupation première est de répondre aux besoins des femmes afin de leur permettre de reprendre le pouvoir sur leur vie.

En savoir plus

Mythes ou réalités

Mythe #3

L’homicide conjugal est un drame passionnel, un acte de désespoir, un geste d’amour. C’est un acte isolé et désespéré.

Réalité #3
Bonne réponse
Mauvaise réponse
C'est faux

L’homicide conjugal est un meurtre souvent prémédité. Il constitue souvent l’aboutissement d’une longue relation de violence et de domination.

Mythe #5

La personne qui commet l’agression prévoit presque toujours la violence, qu’elle a mis en place et organisée.

Réalité #5
Bonne réponse
Mauvaise réponse
C'est vrai

L’agresseur prévoit ses comportements violents. Cette violence se déroule selon un cycle précis. C’est ce qu’on appelle le cycle de la violence conjugale.

Mythe #7

Il n’y a pas de substance (alcool, drogue) ou de situation stressante qui possède le pouvoir de rendre quelqu’un violent contre sa volonté.

Réalité #7
Bonne réponse
Mauvaise réponse
C'est vrai

La véritable cause de la violence est le désir de contrôler une personne que l’on refuse de voir comme son égal.

Mythe #10

Le conjoint violent est souvent un bon compagnon de travail et un voisin charmant.

Réalité #10
Bonne réponse
Mauvaise réponse
C'est vrai

Il s’en prend surtout à sa famille, à sa conjointe et à ses enfants car il se sent légitime de le faire. Ils lui sont acquis et lui appartiennent.