Bonjour!

Ma vie a commencée par des manques importants pour une enfant de quatre ans. Ca dès lors de mon enfance, j’ai vécue de l’incestes sexuels dans ma famille et cela a durée pendant un gros 6 ans. Très tôt j’ai connue ce que l’on appelle de la boisson alcoolisée ainsi qu’une autre forme de dépendance (soit la cigarette). Je me rappelle de mes petites mains menues apportant cette grosse bouteille (de gin à cochon de kuper) à mes lèvres et tenant une Peter Jackson entre mes doigts; cela me faisait très, très mal donc j’ai appris seule a trouver ce qu’il me fallait pour succomber à ses chocs émotionnels car j’étais une enfant incomprise au sain de ma famille. Je me suis donc recroquiller sur moi-même dans mon petit monde perdu. L’adolescence fût difficile; des mes 14 ans j’ai voulue me suicider, hélas une personne me l’a empêcher de même que plus tard aussi a quelques reprises, étant adulte j’ai portée plusieurs masques donc la drogue, la boisson et même des médicaments qui n’était pas a la portée de tous.

Avec mes mauvaises fréquentations je me suis mise a vivre, je dirais plutôt a survivre car mon chemin de croix n’avait pas cessé, j’entendais toutes sortes de bêtises, j’en ai presque frôlée la folie tellement que pendant au moins 8 ans, j’ai déconnectée de la terre et cela ma prise minimum de 4 à 5 ans avant que je réalise que j’étais sur la terre ferme et qu’il y avait un monde a l’extérieur. Je suis déménagée a Lac-Mégantic d’ou les polices m’amenèrent a la Bouée, la première fois, je voulais juste sortir de la car je ne connaissais aucuns organismes pour aider mes problèmes, ce fût très long avant que je puisse comprendre. J suis revenue a La Bouée a 4 reprises. Les 3 premières fois je n’était pas prête a passer par-dessus et laisser tomber les barrières et de mourir car c’était trop difficile et cela me faisait très souffrir. J’avais honte, je vivais de la culpabilité etc. Me croyant presque seule a souffrir ainsi, par contre avec beaucoup de peurs, d’anxiété et de stress a répétitifs et les menaces donc je vivais, j’ai pris mon courage a deux mains j’ai appelée a La Bouée et demanda a revenir pour la quatrième fois.

Cette fois c’est moi qui est venue de mon plein gré car je ne pouvais continuer a vivre ainsi. Je me suis fait confiance et j’ai laissée tomber mes masques et mes barrières et je me suis ouverte aux femmes de La Bouée. Ce fût un gros soulagement dans mon cœur et ma tête. En fait au paravent je n’étais pas prête pour vivre. Alors j’ai comprise qu’avec de bonnes écoutent et certains trucs pour grandir et améliorer ma vie, tout ce que me fallait c’était la conviction de m’aimer, de m’apprécier, de m’estimer et de penser a moi avant tout car c’est moi qui est importante a mes yeux, nulles autres personnes ne peuvent savoir ce qu’elle désire pour son bien dans sa vie. Avec les femmes de La Bouée, j’ai appris; j’ai comprise que mon amour propre était le plus important pour mon bien. J’ai écoutée, travaillée, je me suis ouverte sans aucunes limites car ici on peut tout dire sans se faire juger; quelle souplesse!

Aujourd’hui je peux vous dire; n’attendez pas trop tard. Faites vous ce cadeau, allez sonner, appeler a La Bouée. Elles sont les avec des oreilles et des paroles qui viennent droit du cœur, cela fait beaucoup de bien et vous sentirez le bonheur, la paix et la joie de vivre. Mettez tout vos tracas cartes sur table avant de vous enfoncer d’avantage. L’amour de soi est la plus belle chose que peut vivre un être humain, l’ouverture d’esprit est accessible a nous toutes et la confidentialité est important pour nous les femmes qui viennent s’ouvrir a La Bouée. Il ne faut pas avoir peur cela fait pas mal, ca ne peut qu’être gratifiant pour nous toutes.

Seule la colère et le mépris ne peut qu’amplifier cette décision de renoncer à dénoncer les personnes violentes quelque soit la ou les formes que vous vivez. Donnez vous assez d’amour et de respect pour rencontrer ces bonnes personnes et de venir ici avant que le pire arrive.

L’amour inconditionnel sauve nos vies.

Bravo a moi et a celles donc
Le seul fait de nous faire
Confiance est de sonner
Appeler ou même venir a
La Bouée l’instant d’un
Succès de réussir sa vie.
Tout part de nous, on ne
Peut pas changer les autres
Autour de nous, mais on peut se changer soi-même
Et faire le bon choix.

Se choisir
Avec
Tendresse et
De paroles apaisantes
Pour mon Moi.

Merci!

BG