Cycle de la violence

graph1

La violence conjugale s’inscrit dans un cycle répétitif et pernicieux, qui fait osciller la femme entre le désespoir et l’espoir et l’amène progressivement à perdre sa confiance en elle, son estime et ses moyens.

Emprisonnée dans ce cycle, la femme victime de violence conjugale a de la difficulté à demander de l’aide, à se confier. Elle ne voit pas comment s’en sortir. Elle a peur de lui, mais aussi de l’avenir sans lui. Elle espère qu’il va changer.

Au fil du temps, son seuil de tolérance augmente et elle peut voir la violence comme habituelle et justifiée. A long terme, la période séparant les agressions devient plus courte, voir même inexistante.

 

graph2