Effets de la violence

Que ce soit pendant la cohabitation ou après la rupture, les effets de la violence conjugale sur la femme et les enfants prennent plusieurs formes.

Femmes

Physique
  • Angoisse
  • Consommation d’alcool et/ou de drogues
  • Ecchymoses
  • Vertiges
  • Consommation de médicaments
  • Fractures
  • Migraines
  • Épuisement
  • Hyperactivité
  • Jeu compulsif
  • Insomnie
  • Tics nerveux
  • Tremblements
Mental
  • Anxiété
  • Cauchemars
  • Difficultés de concentration
  • Évitement
  • Flash-back
  • Idées suicidaires
  • Paranoia
  • Obsessions
  • Confusion
  • Phobies
  • Rêves répétitifs
  • Problèmes de mémoire
  • Souvenirs envahissants
Émotionnel
  • Agressivité
  • Colère
  • Désespoir
  • Détresse
  • Frustration
  • Hypersensibilité
  • Impuissance
  • Indifférence
  • Irritabilité
  • Intolérance
  • Peur
  • Ressentiment
  • Souffrance
  • Tristesse
Spirituel
  • Crainte des intervenantes
  • Fermeture à l’amour
  • Impression d’être sans valeur
  • Perte d’harmonie avec ses proches
  • Perte de confiance en soi
  • Perte de joie de vivre
  • Remise en question de ses croyances
  • Sentiment d’échec généralisé
  • Isolement
(Source : Trousse SOS Abus)

Enfants

Physique
  • Troubles somatiques (douleurs physiques, autres maladies sans cause médicale connue).
  • Maux de tête ou d’estomac, allergies, affections cutanées, asthme, énurésie, perte d’appétit, perte de sommeil.
  • Retards de croissance, problèmes visuels ou auditifs, troubles alimentaires.
Mental
  • Problèmes tels que la dépression, l’anxiété, l’irritabilité et une faible estime de soi.
  • Sentiments de terreur, de peur de la mort, de peur de perdre un parent, de rage, de culpabilité, de confusion, de désespoir et d’impuissance.
  • Perception du monde comme étant imprévisible, hostile et menaçant.
  • Syndrome de stress post-traumatique.
Comportemental
    • Problèmes tels que des comportements agressifs, de l’hyperactivité et de l’impulsivité.
    • Réactions violentes lors de conflits avec leurs pairs, leurs frères, leurs sœurs et leurs enseignants.
    • Comportements de séduction, de manipulation et d’opposition dans leurs relations avec autrui.
    • Tendance à mentir, à désobéir, à tricher, à détruire des objets ou à se montrer cruel.

À l’adolescence

  • Comportements délinquants, violents et antisociaux.
  • Actes criminels (par exemple : voies de fait, viol ou meurtre).
  • École buissonnière, abandon des études, consommation de drogue ou d’alcool, fugues.
  • Tentatives de suicide.
Cognitif
  • Risque de développer des problèmes verbaux, intellectuels et moteurs.
  • Diminution des performances lors des tests de quotient intellectuel.
Académique
  • Faibles performances à l’école causées par des problèmes d’attention, de concentration et de mémoire. En fait, 48% des enfants exposés à la violence conjugale éprouvent des problèmes scolaires.
  • Absences fréquentes, faible implication dans les activités parascolaires.
  • Retard de développement chez les enfants d’âge préscolaire, ce qui les rend plus vulnérables à de futurs problèmes à l’école.

 

Social
  • Difficulté à établir des relations interpersonnelles significatives, que se soit avec des professeurs, des membres de leur famille ou des pairs.
  • Tendance à s’isoler, à refuser de s’ouvrir sur leur vécu ou d’amener des amis à la maison.

Reproduction intergénérationnelle de la violence

Les enfants exposés à la violence conjugale peuvent intégrer ce modèle familial et faire des apprentissages erronés sur le rôle des femmes et des hommes dans les relations intimes.

Ces apprentissages augmentent le risque de reproduction intergénérationnelle de la violence dans les futures relations amoureuses ou conjugales de ces jeunes.

Les jeunes garçons ayant été exposés à la violence conjugale ont 1000 fois plus de chances que les autres jeunes d’agir violemment envers leurs futures conjointes.

Pour ce qui est des jeunes filles, l’exposition à la violence conjugale durant l’enfance augmente le risque que celles-ci soient à leur tour victimisées dans leur future relation conjugale.  

(Source : http://www.criviff.qc.ca/enfants_exposes/cms/index.php?menu=21&temps=1258669757)