Proches

La plupart du temps, l’entourage ne sait pas comment agir, réagir. Ils ont peur de ce qui se trouve au coeur de cette douleur. Toutefois, les réflexions des proches ne répondent pas toujours aux besoins des victimes, des survivantes. Qu’attendent-elles exactement :

  • Se faire demander comment elles se sentent, leurs besoins dans l’immédiat.
  • Avoir une épaule pour s’appuyer et partager la douleur.
  • Laisser la « folie » émerger, car les femmes doivent apprendre à l’apprivoiser et à vivre avec.
  • Pleurer autant qu’elles en ont besoin.
  • Être accompagnée dans leur cheminement au coeur de la souffrance.
  • L’authenticité, la transparence et la fluidité de chacun sont primordiales.
  • Ne pas sentir que les proches ont des attentes envers elles. (Ex. : Retourne au travail, ça te fera du bien. Faut passer à autre chose, rester là à pleurer ne résout rien, ils ne reviendront pas…)